Les expositions > Actualités

Kandinsky sans texte accueil

De Kandinsky à Kapoor. Les chemins de l'abstraction.

19/01/2015

Collections du musée des beaux-arts de Nantes

Du 08 février au 17 mai 2015

C'est habituellement de 1910 que les historiens d'art datent la première aquarelle abstraite de Vassily Kandinsky, qui inaugure plus d'un siècle d'interrogations et de querelles sur ce qu'est précisément l'abstraction. Au cours des années 1930, l'abstraction géométrique se développe en France en réaction à la révolution surréaliste  sous la bannière des groupes et revues Cercle et Carré (1930) et Abstraction-Création (1932). Après-guerre, cette tendance est poursuivie par un groupe d'artistes réunies au sein de la galerie Denise René. Cette abstraction « froide », désincarnée, qui évacue le style se heurte alors, dans la querelle des abstractions qui agite le milieu artistique parisien, à une abstraction « chaude », lyrique, qui au contraire met en avant le geste et l'intériorité de l'artiste. Au tournant des années 1960, les processus picturaux se radicalisent et se simplifient à l'extrême. La relecture du monochrome, degré zéro de la forme picturale, porte l'accent sur une œuvre aux effets tactiles qui entre en dialogue avec l'espace. Le système, incarné par la grille, est érigé en maître à penser, en règle d'un jeu aussitôt contredite, parfois non sans humour, par l'irruption de l'aléatoire.

 


Bernadette Chéné

Bernadette Chéné. Son lieu

11/06/2014

Du 18 octobre 2014 au 17 mai 2015

Dans le travail de Bernadette Chéné, tout part du matériau, de ses caractéristiques plastiques, de ses possibilités d'agencement, qu'elle observe et teste au sein de son atelier vendéen. Mais ce travail de laboratoire ne prend sens qu'en se confrontant au lieu dans lequel l'œuvre se pose. Ses sculptures, loin d'être des mondes hermétiquement clos, de beaux objets inertes et impénétrables entrent au contraire en résonance avec l'espace qui les environne et sans lequel elles ne seraient pas tout à fait les mêmes. L'œuvre s'ouvre, pénètre l'espace, jongle avec les vides et les pleins, crée des creux ou des déliés, accroche la lumière et dompte les ombres, épouse les contours du lieu. C'est dans l'espace, tantôt souligné tantôt détourné, qu'elle s'anime finalement, emportant le spectateur dans son sillage.

 



Agenda

Jeudi 26 mars 2015 à 18h30

Conférence Amis du MASC Les abstractions dans la première moitié du XXe...

Voir l'agenda

Contact

Musée de l'Abbaye Sainte-CroixRue de Verdun
85100 Les Sables d'Olonne
Tél : 02 51 32 01 16
Fax : 02 51 32 01 17
musee@lessablesdolonne.fr

Facebook