Thomas Tronel-Gauthier

Thomas Tronel-Gauthier
AFFICHE_TTG2
30 juin
29 sept.

Thomas Tronel Gauthier

Pour dernier terrain vague

Polymorphe, l’œuvre de Thomas Tronel-Gauthier procède d’un regard sur le monde qui l’entoure tout à la fois analytique et poétique. Le rapport qu’entretient l’artiste aux éléments naturels, plus particulièrement à la mer, l’a conduit à s’intéresser au monde physique qui nous abrite et à la mémoire des phénomènes qui le gouvernent pour en déduire tout un ensemble d’œuvres qui actent sa permanente métamorphose. Les moulages du flux de la mer qu’il pratique in situ sur le sable, les clones de roches volcaniques qu’il installe en éboulements, les traces que ses mots noyés d’encre diffusent en toute liberté en disent long de la recherche d’une origine et d’une forme de sédimentation du temps.

Friand d’histoire et de culture, toujours prompt à partir à la découverte de nouvelles situations, Thomas Tronel-Gauthier est en quête d’espaces naturels pour tenter par tout un ensemble de gestes singuliers d’en déchiffrer, à la façon d’un archéologue, la mémoire enfouie. Celles mêlées du vécu et de l’imaginaire. En fait, l’artiste est à la recherche d’un ailleurs innommable, voire improbable, qui s’origine à l’aube d’une histoire de l’homme quand celui-ci entretenait à la nature une relation existentielle. Entre land art et minimalisme, l’œuvre de Thomas Tronel-Gauthier s’offre à voir comme une réflexion sur notre rapport au monde qui nous invite à l’éveil d’une conscience environnementale.

Thomas Tronel-Gauthier est né à Paris en 1982. Il vit et travaille à Paris.

 

Exposition hors-les-murs à l'abbaye Sainte-Jean d'Orbestier et dans la croisée de l'abbaye Sainte-Croix

Du mardi au dimanche de 11h à 13h et de 14h à 18h

Entrée libre

Conversation entre l'artiste et Philippe Piguet, commissaire de l'exposition, le 26 septembre à 18h30 dans la salle de conférence de l'abbaye Sainte-Croix