Bienvenue au musée

Le musée

Philippe Cognée

Le musée de l'Abbaye Sainte-Croix des Sables d'Olonne est un pionnier en France. Créé en 1963 par Pierre Chaigneau, premier conservateur, il n'a eu de cesse de s'agrandir et d'affirmer en France et à l'étranger sa vocation de diffusion de l'art moderne et contemporain.

Installé dans une abbaye du XVIIe siècle, fondée par les religieuses bénédictines de Poitiers, le musée occupe 2.500 m² de grandes salles sobres et blanches. Au 3ème étage, une salle sous combles à la charpente en carène de bateau renversé forme la partie la plus ancienne. Le musée municipal, protégé au titre de l'Inventaire supplémentaire, bénéficie du label « Musée de France ».

En plus de 40 ans, le musée de l'Abbaye Sainte-Croix a totalisé près de 200 expositions et publié plus de 109 Cahiers de l'Abbaye, catalogues largement illustrés, accueillant des auteurs au ton libre, pas nécessairement des historiens d'art. Le musée joue l'outsider dans le sens où il présente des artistes majeurs en phase de reconnaissance, de redécouverte ou simplement, pour les plus jeunes, des personnalités d'avenir : Antonin Artaud, Gilles Barbier, Georg Baselitz, La Chair Promise, Robert Combas Philip Guston, Anton Prinner, Peter Saul, Carlo Zinelli, ... Une politique active d'expositions temporaires y concourt.

Le musée de l'Abbaye Sainte-Croix dispose de deux fonds majeurs : Gaston Chaissac (1910-1964) et Victor Brauner (1903-1966). Chaissac fut un créateur total, peintre et écrivain. Il s'essaya à tous les supports : papier, kraft, ardoise, carton ondulé, tôle, osier... Son inventivité le place parmi les artistes les plus originaux du XXème siècle. Le musée possède 47 œuvres de Chaissac et rassemble consciencieusement sa correspondance. Brauner, d'origine roumaine, composa un univers onirique dans l'orbite surréaliste. Sa série Mythologies et Fêtes des mères (1965) surprend par un étrange mélange de modernité, d'alchimie, d'humour et de sexualité. Victor Brauner, ami de René Char et de Roberto Matta, a pris ses quartiers d'été aux Sables d'Olonne : 56 œuvres dans les collections.

La station des Sables d'Olonne a accueilli régulièrement des artistes peintres au premier rang desquels figure le fauve Albert Marquet, invité par son ami Jean Launois : L'été, la plage des Sables d'Olonne (1933) donne une vision bigarrée de la plage piquetée de tentes et de baigneuses.

Le musée présente une riche collection d'œuvres de Georg Baselitz, Henri Bassmadjian, Max Beckmann, Rémi Blanchard, Marcelle Cahn, Philippe Cognée, Robert Combas, Marc Desgrandchamps, Blaise Drummond, Jean Dubuffet, Richard Fauguet, Gilgian Gelzer, Philip Guston, Philippe Hortala, Jean Hélion, Jean Launois, Alberto Magnelli, Albert Marquet, François Morellet, Nam June Paik, Anton Prinner, Jean-Michel Sanejouand, Peter Saul, Fabien Verschaere, Claude Viallet... Chaque nouvelle exposition donne prétexte à l'enrichissement des collections.

Une mention particulière doit être faite pour le peintre Jules Lefranc (1887-1972) qui travailla toute sa vie à réinterpréter avec une naïveté toute métaphysique des plaques photographiques réalisées par ses soins. Distinguons aussi le prodigieux dessinateur Jean Launois (1898-1942) qui saisit sur le vif les filles de la Casbah et les maraîchins de Vendée. Le fonds graphique est offert par roulement (Henri Bassmadjian, Marcelle Cahn, Charles Milcendeau...).

Les traditions maritimes locales, port de pêche et pratiques balnéaires, sont aussi à l'honneur. Les souvenirs de bords de mer, céramiques et babioles en coquillages, y côtoient les portraits de bateaux de Paul-Emile Pajot, des ex-voto laïcs à la gloire des marins pêcheurs ; la sirène en coquillages de Paul Amar, entre art brut et char de carnaval, y croise les affiches 1900 à la gloire de la station. Les Sablaises en cotillons courts et coiffe de dentelle blanche posaient alors sur le Remblai devant la plage, la « plus belle d'Europe ». Les témoignages de bains de mer sont, pour le musée, des domaines de recherches inépuisables...En 2006, le musée a acquis le précieux Journal de Paul-Emile Pajot (Mes aventures), 2.500 pages manuscrites ornées de 1.100 illustrations, essentiellement des gouaches (1900-1922).

Ainsi, le musée de l'Abbaye Sainte-Croix, par son histoire et sa diversité, permet aux visiteurs de passer de la peinture contemporaine au maillot de bain.

Enfin, l'institution dispose d'une bibliothèque de référence de près de 25.000 ouvrages touchant à l'art moderne et contemporain, aux traditions populaires, à l'archéologie préhistorique, avec un important fonds local. Depuis sa création, le musée est soutenu par une association d'Amis extrêmement active dans le domaine de la diffusion des publications, œuvrant pour l'accroissement de toutes les collections (350 membres en 2005).

 

Agenda

Dimanche 10 juillet à 15h

Visite guidée de l'exposition "Vidya Gastaldon. Les Rescapés"

Voir l'agenda

Contact

Musée de l'Abbaye Sainte-CroixRue de Verdun
85100 Les Sables d'Olonne
Tél : 02 51 32 01 16
musee@lessablesdolonne.fr

Facebook